“Je dirais que chacun est maître de son destin, et c’est à nous que revient la responsabilité de modeler notre vie”

Marion est consultante freelance en webmarketing depuis 2015. Elle aide ses clients à trouver plus facilement des prospects sur Internet, en travaillant sur 2 aspects : être mieux positionné sur Google et les réseaux sociaux pour avoir plus de visiteurs et comprendre l’internaute pour le transformer plus facilement en client.

 


Pourquoi avez-vous décidé de vous mettre à votre compte ?

“Après avoir eu la chance de travailler de chez moi en tant que salarié pendant 2 ans, j’ai eu beaucoup de mal à reprendre un poste plus classique. C’est donc le confort, la liberté et le besoin que l’on me fasse confiance, qui m’ont poussée à me lancer”.

 

Quel est pour vous le plus grand avantage à travailler en freelance ?

“La liberté ! Choisir mes projets et les personnes avec qui je travaille (clients, mais aussi partenaires). Travailler quand je veux et où je veux et avoir la possibilité de créer le poste qui me convient.

Ce sont des choses que l’on a difficilement lorsqu’on est salarié. En effet, les horaires et lieux de travail sont liés à une équipe et à des supérieurs”.

 

Quelles difficultés rencontrez-vous en tant que freelance que vous ne rencontriez pas en tant que salariée ?

“Lorsqu’on est salarié, on fait en général partie d’une équipe, et on peut se reposer sur elle en cas de difficulté. Être en freelance, c’est accepter d’être seul, même si on a créé un réseau d’entraide. Les revenus peuvent être plus élevés, mais souvent en dents de scie, car certaines missions ne se facturent pas tous les mois, et les clients ont parfois des retards de paiement. Quand vous êtes salarié, quoi qu’il arrive, le salaire tombe à la fin du mois”.

 

A quoi ressemble votre journée de travail type ?

“En général je démarre vers 9h une fois que ma moitié lève le camp. Le fait de vivre avec quelqu’un qui a des contraintes d’horaires permet de se fixer un vrai rythme, c’est une bonne chose. Je fais un rapide check de mes mails avant d’entamer ma todo et mes RDV téléphoniques. Je stoppe vers midi pour revérifier mes mails, et penser à mon déjeuner. Même quand on est tout seul et qu’on a le sentiment de ne pas trop pouvoir s’arrêter, c’est important de faire une vraie pause, et de se préparer un repas digne de ce nom. Vers 13h30 je me remets sur mon ordinateur, et c’est reparti ! En général je m’arrête vers 19h, avec quelques pauses « desperate housewife » pour faire la vaisselle ou lancer une machine. Mais il m’arrive souvent d’avancer sur des projets plus personnels en soirée. Au final, je travaille plus que lorsque j’étais salariée, mais je le vis différemment car c’est un choix”.

 

Que pensent vos proches de votre statut ?

“Au début, ils ont eu des craintes car évidemment en quittant un CDI, je prenais un risque. Mais j’ai la chance de faire partie d’une famille d’entrepreneurs qui ont compris mon envie de voler de mes propres ailes, et m’ont encouragée.

Aujourd’hui, dès que je vois mon père ou mes grands-parents, ils me demandent toujours comment ça se passe, et me posent plus de questions. Je pense qu’ils ont compris que je suis plus impliquée, que mon travail me tient plus à cœur que lorsque j’étais salariée, et c ‘est pourquoi ils s’y intéressent davantage”.

 

Si vous aviez quelque chose à répondre aux personnes qui trouvent que vous avez beaucoup de chance, que leur diriez-vous ?

“Je leur dirais qu’ils ont un peu raison : c’est un privilège d’avoir la liberté que j’ai ! Mais cette chance, je l’ai créée : j’ai pris un risque, et j’ai fait en sorte que ça paye ! En soi, ça me semble être une bonne chose car cela signifie qu’avec de la volonté, ils peuvent avoir cette chance eux aussi”.

 

Une petite citation pour la fin… Quel est votre leitmotiv ?

“Je dirais que chacun est maître de son destin, et c’est à nous que revient la responsabilité de modeler notre vie”.

 

Pour contacter Marion :

marion@super-freelance.com /

Et découvrez sur son blog les 4 grandes étapes à suivre pour vous lancer : https://super-freelance.com/4-grandes-etapes-devenir-freelance/

 

 

Laisser un commentaire