“J’ai la liberté de saisir des opportunités initialement éloignées de mon activité mais qui peuvent aboutir à des découvertes intéressantes”

Amandine Johais, freelance du mois

Rédactrice web

Rédactrice Web, Amandine Johais permet à ses clients de gagner en visibilité sur Internet. : elle rédige ainsi leurs sites Internet, blogs d’entreprise ou encore e-mailings. Son arme : le référencement.

Ses outils : l’écoute, ses compétences rédactionnelles et sa curiosité pour les activités toujours variées et parfois inconnues de ses clients.

 

 

Pourquoi as-tu décidé de te mettre à ton compte ?

Je me lançais dans une nouvelle activité et avais des enfants en bas âge; j’éprouvais le besoin de pouvoir travailler à mon rythme, sans avoir à rendre de compte à mon supérieur lorsque j’avais besoin de temps pour mes enfants et d’avoir davantage de liberté.

Quel est pour toi le plus grand avantage à travailler en freelance ?

Je dirais la liberté d’organisation. Cette liberté n’est bien sûr pas absolue car on reste soumis au rythme de travail standard si on souhaite pouvoir joindre ses clients ou travailler à plusieurs. J’ajouterais la liberté de saisir des opportunités qui seraient initialement éloignées de notre activité de base et peuvent aboutir à des découvertes intéressantes.

Quelles difficultés rencontres-tu en tant que freelance que tu ne rencontrais pas en tant que salarié(e) ?

Je me sens beaucoup plus stressée que lorsque j’étais salariée : un stress inhérent tantôt aux missions (et donc aux revenus) incertain(e)s, tantôt à celles qui arrivent toutes en même temps et que l’on ne peut pas laisser passer.

A quoi ressemble ta journée de travail type ?

Ayant horreur des routines – même si je gagnerais sans doute en efficacité à en mettre une en place, je vais décrire ma journée idéale : le matin, après le départ des enfants, je prends 1h pour travailler sur des projets perso et noter les envies qui germent parfois à ce moment-là, puis j’ouvre mes mails et complète en fonction mes tâches de la journée et des jours à venir. Ensuite, soit je me mets au travail, soit je pars travailler dans mon espace de coworking préféré. En début d’après-midi, je fais un peu de prospection (réseaux, inscriptions à des événements, appels) puis je peux écrire un article pour mon blog ou travailler à nouveau sur mes missions… sans oublier d’aller prendre le goûter avec mes coworkeurs préférés 🙂

Que pensent tes proches de ton statut ?

Pour en revenir à une question précédente, certains me trouvent beaucoup trop stressée 😉 D’autres trouvent que ce statut correspond bien à ma personnalité et à mon besoin d’auto-accomplissement.

Si tu avais quelque chose à répondre aux personnes qui trouvent que tu as beaucoup de la chance, que leur dirais-tu ?

Je leur demanderais pourquoi. J’aurais pu donner les réponses habituelles que l’on donne dans ces cas-là (« mais tu sais, la liberté, elle se paye avec des horaires très élastiques », « je n’ai pas de sécurité financière », etc) mais finalement, tout le monde ne met pas les mêmes envies derrière cette « chance ». Alors j’essaierais de décrypter ce qui fait envie à mon interlocuteur… peut-être pour mieux l’aider à franchir le pas, si cela lui dit vraiment.

Une petite citation pour la fin… Quel est ton leitmotiv ?

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais » Oscar Wilde.

Parce que pour certains, il me fallait une certaine dose d’inconscience pour me lancer dans un statut aussi incertain !

 

Pour contacter Amandine Johais :

a.johais@webescence.fr

www.webescence.fr

 

Laisser un commentaire