L’intérêt d’avoir un blog quand on est Freelance

Freelance Fair

J’ai eu la chance d’avoir pu animer un atelier lors de la Freelancefair qui s’est déroulée le 16 mars à la Belleviloise à Paris. J’avais choisi pour thème l’intérêt d’avoir un blog en tant qu’indépendant, j’ai décidé de vous partager le contenu de ma conférence : autant que ça profite à tout le monde 🙂

Les freins psychologiques à la création d’un blog sont nombreux, j’en ai retenu trois, ceux que j’entends le plus souvent.

Conférence com' en nuances

1. Je n’ai pas le temps
Ce n’est pas une priorité pour vous. Vous ouvrirez un blog, quand vous aurez terminé telle mission, quand vous aurez bouclé votre exercice comptable, quand vous aurez une idée géniale d’article… En gros, ce n’est jamais le bon moment.

-Pourtant, il faut considérer que le blog fait partie intégrante de votre travail de freelance, dans sa dimension marketing et commerciale. C’est un investissement en temps certes mais il s’avèrera payant.

2. Je n’ai rien à dire
Vous êtes un professionnel de votre métier, pas un rédacteur et vous n’avez rien à dire. Le blabla ce n’est pas votre truc.

– En réalité, en tant que freelance, votre quotidien est d’une richesse souvent bien plus grande que celui d’un salarié. Vous intervenez chez plusieurs clients, rencontrez des situations variées, et gérez en même temps votre propre entreprise. Vous avez donc plein de choses à dire et à partager. Votre blog n’a pas besoin d’être littéraire, ce qui compte, c’est l’intérêt et l’authenticité de ce que vous écrivez.

3. Cela ne rapporte rien
Effectivement, les nouveaux clients ne vont pas tomber du ciel dès que vous aurez publié votre premier billet de blog. Mais au bout d’un certain temps, vous gagnerez en notoriété, et des pistes commerciales pourront naître de votre blog.

– Si je prends mon cas personnel, c’est grâce à mon blog Freelancelife que j’ai pu animer cet atelier. L’équipe de Freelance Fair m’a repéré via mon blog.

Les trois plus gros avantages à tenir un blog quand on est freelance

Salon Freelance Fair

 

1. Visibilité & légitimité

Il est vrai que le web est devenu un canal quasi incontournable pour prospecter. Une présence en ligne s’impose donc et un blog est un excellent moyen pour faire connaître son activité.Votre site Internet est la vitrine de votre entreprise. C’est l’endroit du Web où sont réunies les descriptions de vos services et produits, les coordonnées de contacts,…Mais une fois que l’on connait votre site Web, rien n’incite l’internaute à y revenir. Le blog, lui, permet de créer un intérêt pour le visiteur à revenir régulièrement sur votre site, afin de suivre votre actualité. Vous serez donc plus visibles. Des articles de qualité sur votre cœur de métier et votre écosystème vous permettront de vous positionner en tant que professionnel légitime sur son marché. « Il a l’air de s’y connaître… »

– Le rythme de publication conseillé est d’au moins deux articles par mois.

2. Du contenu pour vos réseaux sociaux

Qui dit blog dit souvent réseaux sociaux. Pour faire vivre votre page Facebook, vos pages LinkedIn ou Viadéo, Twitter et j’en passe…. Il faut savoir les alimenter avec du contenu de qualité. Quoi de mieux que des articles de votre blog pour faire vivre vos réseaux sociaux. Ce sera l’occasion d’amener du trafic sur votre blog via les réseaux et vice-versa. Je vous conseille donc d’intégrer votre compte Instagram ou votre fil Twitter dans votre blog.

3. Référencement

Grâce au blog, vous pouvez booster le référencement naturel de votre site internet en travaillant votre stratégie de contenu : Diffusez régulièrement dans votre blog des contenus à haute valeur ajoutée vous permettra d’augmenter le nombre de visiteurs sur votre site ainsi que le nombre de prospects attirés par la qualité de vos contenus et votre expertise.

  • Si vos articles sont intéressants et de qualité, vous obtiendrez des liens entrants de manière spontanée vers votre blog. Cet apport de liens naturels aura une incidence positive sur le référencement naturel de votre blog et de votre site.

Créer des liens pertinents vers des pages stratégiques de votre site internet

Les backlinks sont très importants dans le référencement naturel et peuvent améliorer votre taux de conversion si vous possédez un site e-commerce.

  • Les mots clés

Les mots-clés doivent être visibles dans l’ensemble de l’article, mais surtout dès le début de l’article. Une fois votre mot de clé principal défini, il faut qu’il apparaisse 5, 6 fois dans le texte, dont une fois dans le titre et une fois dans un intertitre. Ensuite, vous pouvez écrire des variantes à ce mot clé, c’est-à-dire des synonymes. Plus le vocabulaire sera riche, plus le texte sera pertinent et plus cela voudra dire que vous connaissez bien votre sujet.

Google s’intéresse aux premiers mots d’une page pour en connaître le contenu. Il reconnaît aussi les synonymes. Les mots que vous choisissez sont donc très importants, ils ajoutent de la pertinence à votre texte.

Conférence Freelance Fair
Autre Conférence à la Freelance Fair sur les outils des freelances

Comment écrire un article ?

Votre unique objectif lorsque vous rédigez, c’est du susciter l’intérêt de vos lecteurs et indirectement les transformer en clients. Commencez d’abord par vous préoccuper de ce qui peut intéresser votre audience.

Des sujets de blog liés à votre activité sont foison : des cas clients, voire des témoignages clients ; des outils qui vous facilitent la vie ; des réflexions sur votre travail, que ce soit dans sa dimension technique ou de gestion ; votre veille et ce qu’elle vous inspire ; etc, etc.

Attention, ce ne sont pas des pages publicitaires. Il ne faut pas écrire d’articles sur ses prestations ou ses produits – Le lecteur ne vient surtout pas chercher ça sur un blog. Il faut garder ce type de contenus pour votre site web.

Après avoir trouvé le thème général de votre blog professionnel et l’angle du premier article, voici quelques conseils de rédaction.

o   Trouver un titre accrocheur

Il est primordial de trouver un titre fort qui donnera envie aux internautes de lire votre contenu. Le titre est la première chose que verra le potentiel lecteur.

o   Être court et direct

Les gens n’ont pas le courage d’aller au bout d’un article très long. 79% des lecteurs ne terminent pas un article entamé, et passent à autre chose. Il faut synthétiser et ne pas s’attarder sur des détails.

o   Faire plusieurs paragraphes

Diviser son article en plusieurs paragraphes est un excellent moyen de ne pas perdre votre lecteur en route. N’hésitez pas à diviser votre texte en 2, 3 voire 4 paragraphes pour que le texte soit aéré. Donnez un titre à chaque paragraphe, pour une meilleure visibilité et compréhension. Vous pouvez leur donner une taille de police ou une couleur différente du reste du texte.

o   Utiliser un langage simple

Faites-en sorte de pouvoir être compris de tous, en utilisant un vocabulaire à la fois simple et courant, sans tomber dans la familiarité. Exemple : aussi plutôt que également, mais plutôt que néanmoins. Faites des phrases courtes qui ont du sens. Il faut que l’article fasse au minimum 300 mots pour les moteurs de recherche.

  • Faire des listes

Si on a beaucoup d’infos sur un sujet donné, ne pas hésiter à faire des listes à puces comme « Les 5 choses à savoir sur…. ». Ca attire l’œil et facilite la lecture.

o   Utiliser une police agréable et facile à lire

Le lecteur n’aura aucune envie de vous lire si la police du texte n’est pas agréable. On conseille une police classique : Arial, Verdana, Georgia ou encore Times New Roman. La taille de l’écriture entre également en compte. Si c’est trop petit le lecteur risque d’abandonner la rapidement ; et si c’est trop grand, il devra sans cesse descendre sur son écran pour pouvoir lire (encore plus s’il est sur un smartphone).

Astuce : ne pas écrire en italique ni en majuscule car pas très lisible. Mais plutôt le mettre en gras. Ne pas justifier son texte, sur l’écran ce n’est pas agréable.

o   Illustrer ses propos

Donner au lecteur une idée concrète de ce que vous expliquez est essentiel. Des photos, des vidéos, des schémas, peuvent grandement contribuer à la pertinence de vos propos, et donc à la compréhension des lecteurs. Vérifiez que les documents soient libres de droits d’auteur ou alors bien citer le copyright.

o   Fournir des faits

Donnez un maximum d’exemples concrets de ce que vous expliquez. Plus vous aurez d’arguments véridiques à apporter, meilleur sera votre contenu. N’oubliez pas de citer vos sources, comme pour les illustrations.

o   Optimiser ses pages pour les moteurs de recherche

Une large majorité d’internautes utilisent les moteurs de recherche pour trouver ce qu’ils recherchent. La plupart d’entre eux ne va pas chercher plus loin que la première page de résultats (75%). Pour maximiser vos chances d’y être présent, du contenu de qualité avec des mots clés pertinents et assurez-vous d’obtenir des backlinks de qualité. (backlinks, c’est lorsque votre adresse url est cité sur d’autres sites ou web)

o   Divertir et inspirer

Quand les internautes partagent des articles sur les réseaux sociaux, c’est dans 63% des cas parce que c’est intéressant, dans 46% des cas parce que c’est drôle et dans 43% des cas parce que c’est important. Il est donc primordial de poster du contenu inspirant et sérieux, tout en y glissant des touches d’humour, mais point trop n’en faut.

Aujourd’hui, il est possible de mélanger des textes et des contenus multimédias (image, son, vidéo) et de répondre aux questions et commentaires des internautes très simplement. L’occasion de s’adresser directement à votre communauté, la faire vibrer et la faire vivre.

Si vous souhaitez qu’un professionnel s’occupe de votre blog, c’est par ici : www.comennuances.com

 

 

4 Commentaires

  1. Salut Maud,

    Super article que tu nous as fait !
    On a l’impression de participer de nouveau à ton atelier de la Freelance Fair !

    Article à garder de côté donc, pour être sûr d’avoir toutes les clés en main pour écrire de bons articles !
    En revanche, comment sais-tu ce qui peut intéresser tes lecteurs ? ça ne doit pas être facile au début 🙂

    Damien,
    lecteur à temps partiel

    1. Freelance Life Blog dit : Répondre

      Merci Damien ! Pour savoir ce qui peut marcher, il faut regarder les autres blogs, les articles qui sont le plus partagés sur les réseaux sociaux, pour voir quelles sont les tendances. Et un peu de flair et d’intuition aussi.

  2. Merci beaucoup pour ce super récap Maud!
    Ce fut un plaisir de participer à cet atelier avec toi. C’était très intéressant même si en tant que rédactrice, je tiens déjà un blog depuis un moment. Merci pour ta gentillesse 🙂

    1. Freelance Life Blog dit : Répondre

      Merci Florie, je suis allée voir ton BLOG d’ailleurs il est cool 🙂

Laisser un commentaire