“Il était difficile d’exercer mon métier à mon propre rythme en entreprise”

Freelance du mois Andy Portrait

Andy portrait du moisAndy est un animateur, formateur et facilitateur travaillant principalement autour des sujets du bien-être et du développement personnel. Mais il propose aussi des formations IT, principalement à destination des adultes. En parallèle, cet Anglais installé en Belgique depuis 30 ans, gère le « Imagination Club ». Cette plate-forme de workshops expérimentaux donne la chance à d’autres formateurs et/ou facilitateurs de tester leurs ateliers auprès d’un public réceptif et recueillir des commentaires avant de se lancer ensuite auprès d’un « vrai » public en étant mieux préparé. L’imagination club propose également des discussions publiques chaque mois ainsi que des retraites annuelles de bien-être.  

 

Pourquoi as-tu décidé de te mettre à ton compte ?

Il était pour moi assez difficile d’exercer mon métier à mon propre rythme lorsque je travaillais en entreprise. Mon entreprise IT me demandait de plus en plus de travailler avec des ordinateurs et de moins en moins avec des gens. Je sentais que cela ne me correspondait plus ; j’ai démissionné pour m’installer à mon compte.

Quel est pour toi le plus grand avantage à travailler en freelance ?

Je vois trois grands avantages dans le fait d’être freelance : un meilleur équilibre vie professionnelle/ vie privée, un meilleur rythme de travail et la possibilité de choisir avec qui travailler et quand.

Quelles difficultés rencontres-tu en tant que freelance que tu ne rencontrais pas en tant que salariée ?

Les formalités administratives,les doutes sur les tarifs à proposer à mes clients, l’instabilité des revenus, mais aussi parfois travailler dans une direction qui n’était pas celle prévue. Autre problématique personnelle : je vis dans en région flamande mais ne parle pas couramment la langue, ce qui est parfois compliqué. Ironiquement, je parle français mais c’est inutile en Flandre.

A quoi ressemble ta journée de travail type ?

J’ai souvent beaucoup de préparation en amont pour mes workshops, j’écris des propositions commerciales pour des futurs ateliers et je « brainstorme » sur la manière de construire des communautés pour l’association PTPI (elle construit des communautés sociales à échelle mondiale). J’organise des ateliers pour des personnes qui se lancent et les aide à se promouvoir sur les réseaux sociaux. Bref, beaucoup d’évènements et de projets m’occupent quotidiennement.

Que pensent tes proches de ton statut ?

Ils sont heureux pour moi même si c’est moi qui reste le plus heureux. L’argent n’est pas mon moteur dans la vie donc cela m’aide à accepter de parfois gagner moins d’argent. Mes enfants sont contents car je les vois davantage et je peux même participer à des événements dans leur école en journée si je ne travaille pas. Je m’arrange également pour rester à la maison pendant les vacances scolaires.

Si tu avais quelque chose à répondre aux personnes qui trouvent que “tu as trop de chance”, que leur dirais-tu ?

La vie est ce que tu en fais, tu dois être ouvert aux opportunités qui se présentent et les saisir. Tu dois te trouver à la bonne place, au bon moment et être ouvert à tout. Ne pas rejeter certaines choses qui se présentent à toi simplement parce que ce n’est pas celles que tu cherchais au départ, chaque chose qui nous arrive peut déboucher sur quelque chose d’excitant.

Une petite citation pour la fin… Quel est ton leitmotiv ?

J’en ai deux !

Be kind, always, for everyone is fighting a hard battle you may know nothing about. (Soyez toujours gentil. Chaque personne que vous rencontrez mène un combat dont vous n’avez pas connaissance)

Be yourself, the world will adjust. (Soyez vous même, le monde s’ajustera)

 

Pour contacter Andy :

https://knowledgestormerblog.wordpress.com/

knowledgestormer@gmail.com

http://www.imaginationclub.org

 

 

Laisser un commentaire