“J’apprécie le fait d’être à mon compte, même si ça implique beaucoup de responsabilités et de pression”

Site web Diane

Diane Wattiez réalise des sites internet vitrine ou marchand pour des PME. Dans ce cas là, elle est chef de projet web et a l’occasion de travailler en collaboration avec d’autres freelances. Elle fait également de la sous-traitance pour des agences ou des start-UPs en intégration HTML et CSS.

 Pourquoi as-tu décidé de te mettre à ton compte ?

Plus qu’un choix de vie c’était surtout plus facile pour moi. J’avais déjà commencé à travailler à mon compte pendant mes études pour arrondir les fins de mois. Après mes

Diane Wattiez

études, le contrat proposé par l’entreprise dans laquelle j’ai fait mon alternance ne me correspondait pas. Toutes les propositions d’emploi qui m’intéressaient demandaient une expérience de 3 à 5 ans et je savais que le marché est plutôt concurrentiel. J’ai donc décidé de continuer à travailler à mon compte pendant quelques années avant de postuler à des offres d’emploi. Mais comme ça marche bien pour moi et que travailler à mon compte me donne satisfaction, je n’ai jamais cherché de nouvel emploi !

 Quel est pour toi le plus grand avantage à travailler en freelance ?

La gestion de mon temps. Je peux travailler aux heures les plus pratiques pour moi, faire mes courses aux heures creuses, sortir mon chien en pleine journée, cuisiner à midi, choisir un cours de yoga en plein après midi, travailler tôt le matin ou tard le soir ou quelques heures le weekend… Si je n’ai pas beaucoup de boulot je peux même désactiver mon réveil, ou choisir de m’octroyer une journée de repos. Ce sont les bons cotés mais je peux aussi faire des semaines de 50h ! Ça s’équilibre assez bien au final et ça me convient.

 

 Quelles difficultés rencontres-tu en tant que freelance que tu ne rencontrais pas en tant que salariée ?

Je n’ai jamais été salariée finalement. Mais ce qui me stresse le plus au quotidien c’est mon salaire. Si je ne bosse pas, je ne peux pas me payer et la pression monte. Je ne fais pas assez de veille et de formation aussi à mon goût. Ce sont des choses qu’il faut prévoir. Il faut aussi savoir proposer un taux horaire qui permet de se payer le temps de faire de la veille et des formations. Chose que je n’avais pas pris en compte au départ.

 A quoi ressemble ta journée de travail type ?

Je n’en ai pas, tout dépend des projets et de mon humeur. Comme je l’ai dit, j’aime bien prendre le temps de faire des choses pour moi la journée si j’en ai le temps. Mais si j’ai 5 projets à gérer en même temps, je ne vais pas chômer : je me lève à 5h du matin, je prends juste 1h de pause a à midi pour manger en vitesse et sortir mon chien et je peux continuer à travailler jusqu’à 20h/22h.

Que pensent tes proches de ton statut ?

Ça dépend. Quand je sors avec des amis, j’entends souvent des commentaires du style, « oui mais toi si tu veux, tu n’a pas besoin de te lever demain ». Bien évidement c’est faux, j’ai souvent des rendez-vous ou des projets à rendre et je ne peux pas me permettre tous les jours de couper mon réveil ! D’autres trouvent que je suis courageuse, mais je ne pense pas mériter ce compliment.

Si tu avais quelque chose à répondre aux personnes qui trouvent que « tu as trop de la chance », que leur dirais-tu ?

J’ai bien conscience que c’est une chance. J’apprécie le fait d’être à mon compte, même si ça implique beaucoup de responsabilités et de pression. Parfois j’envie mes amis qui me disent : “cette semaine j’avais pas trop envie de travailler alors j’ai un peu ralenti au boulot”. Il m’arrive parfois d’avoir envie de faire un autre travail pour ne plus avoir à penser “ce mois-ci je n’ai que 2 devis de signé”. Et pour ne plus me demander si je vais réussir à rendre mes projets à temps. Mais ça passe assez vite en général ; je n’ai pas vraiment envie de troquer mon boulot de freelance contre un boulot de salarié.

Travailler à mon compte me permet de rencontrer des personnes très intéressantes, de faire mes propres choix et de diriger ma vie comme j’en ai envie. J’adore aussi mon espace de coworking qui me permet d’avoir une vie sociale riche et intéressante grâce à toutes les activités qui sont proposées.

Être à mon compte me permet aussi de mettre un pied dans le monde de l’entrepreneuriat. Ça me fait entrevoir des possibilités auxquelles je n’aurais pas pensé en étant salariée. Je rencontre beaucoup de gens avec des projets géniaux qui me donnent envie de faire comme eux. Je suis jeune alors pour l’instant je continue à travailler seule et dans mon domaine de compétence en observant les autres. Mais j’aimerais bien un jour montrer une entreprise sur une thématique qui me tient à cœur comme l’écologie. Faire quelque chose qui a du sens et dont on peut être fier, pour moi c’est le travail idéal.

Une petite citation pour la fin… Quel est ton leitmotiv ?

« Il en faut peu pour être heureux » Le livre de la jungle.

 

Pour contacter Diane :

diane@mahii-conception.com

http://mahii-conception.com/

 

 

Laisser un commentaire